Archives mensuelles : novembre 2014

Urgent : La technopôle de Sophia-Antipolis une nouvelle fois bloqué par les intempéries

Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis, Monsieur le Député Maire d’Antibes, Monsieur LEONETTI,

Monsieur le Sénateur-Maire de Valbonne, Monsieur DAUNIS,

Monsieur le Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, Monsieur le Député, Monsieur CIOTTI,

Madame la 1ere vice-présidente de la CASA, Madame le Maire de Vallauris, Madame SALUCKI
Monsieur le Conseiller Général d’Antibes-Ouest, Monsieur GUMIEL,
Monsieur le Conseiller Général d’Antibes Centre, Monsieur ROUX,
Monsieur le Directeur Général des Services de la CASA, Monsieur MOLAGER,
Monsieur le Directeur Général Adjoint de la CASA, Monsieur GRANADOS
Madame la Directrice en charge des infrastructures et des déplacements, Madame RISTORI-MARIN,
Mesdames, Messieurs,
Je me permets de vous écrire, car comme beaucoup de salariés de Sophia-Antipolis, j’ai été « prisonnier » de Sophia-Antipolis hier (mardi 25 novembre 2014) entre 16h30 et 19h sur la D103 et le CD35 car le passage du CD35 sous l’autoroute A8 dans le sens Sophia – Antibes était rendu difficile par les intempéries.
Environ 12 000 personnes ont patienté presque 1h30 pour parcourir environ 5 km; soit environ 1h20 de plus que la moyenne habituelle, qui n’est déjà pas exceptionnelle …
C’était cette année la 10 ème fois que cette situation se présentait.
Cela représente un réel manque à gagner économique pour notre technopole
Nombre d’heure de travail perdues : 10 x 1,3 x 12 000 = 156 000 h de travail perdues !!!
Je ne vous parle pas de la surconsommation de carburant pour les salariés bloqués dans cet embouteillage.
Je ne vous parle pas de la pollution supplémentaire engendrée par cet embouteillage.
Je ne vous parle pas des heures supplémentaires, de garde d’enfants payées par les parents salariés bloqués dans l’embouteillage.
Je ne vous parle du stress supplémentaire pour tous ces salariés et par conséquence pour les enfants.
Pensez vous réellement que notre technopole puisse continuer à être compétitive, attractive quand elle se trouve bloquée par des pluies certes importantes.
Vous n’êtes pas sans ignorer, que ces pluies qui paraissent anormales ou exceptionnelles vont devenir la norme et même sont déjà la norme. (cf : conférence adaptation au changement climatique des zones littorales iddri.org 2008)
Monsieur le Président de la CASA, Monsieur LEONETTI, vous êtes cardiologue, donc vous savez très bien qu’un organe qui est mal irrigué meurt rapidement.
Souhaitons nous cela pour notre technopole ?
Vous allez répondre, que nous aurons bientôt un bus-tram qui desservira Sophia-Antipolis depuis Antibes : cette infrastructure que nous attendons depuis presque 10 ans, ne sera opérationnelle qu’en 2017 !
Pouvons nous attendre encore 3 ans ?
Pouvons nous perdre encore potentiellement 3 x 156 000 = 468 000 heures de travail ?
Il y a vraiment urgence à régler le problème du passage sous l’autoroute.
Vous devez tous ensemble trouver une solution pérenne.
La solution actuelle qui consiste à signaler l’inondation et à supprimer une voie de circulation « descendante » n’est pas du tout satisfaisante.
En effet, elle n’améliore pas la situation (au contraire) mais supprime seulement le danger que représente le soulèvement de la plaque d’égout située à cet endroit.
Pourquoi ne pas réfléchir aux 2 solutions ci dessous ?
1) Rendre le muret de séparation entre les 2 sens de circulation mobile afin de pouvoir ponctuellement le déplacer et ainsi donner 3 voies au sens Sophia-Antibes et 1 voie au sens Antibes-Sophia : cela permettra durant la période de pointe en fin de journée de libérer Sophia.
Cela sous-entend que les services techniques se mobilisent vers 14h-15h pour déplacer le muret mobile et le remette en place vers 20h-21h pour que la double chaussée soit opérationnelle le lendemain matin.
2) Rendre la chaussée totalement perméable afin que ne se forme pas une retenue d’eau en surface et agrandir la « canalisation » qui passe sous le CD35 : c’est ce qui est fait en Afrique tropicale pour les routes qui passent sur les rivières dont les débits peuvent augmenter énormément.
Mesdames, Messieurs les décideurs et gestionnaires de notre territoire, j’espère que nous n’aurons très rapidement plus à vivre ces gigantesques embouteillages comme hier soir.
Citoyen un peu engagé dans « la vie de la cité » au sein de l’association TraViSA, je m’attache à faire remonter, aux décideurs, les problèmes qui gênent la vie des citoyens et par une approche constructive, essayer de trouver des solutions.
Dans l’attente d’une réponse de votre part, je me tiens à votre disposition, et vous prie de croire au nom des salariés de Sophia-Antipolis, Mesdames, Messieurs, en l’assurance de ma haute considération.
Stéphane NEDONSEL
inondation_20141125_1 inondation_20141125_2

MOBILITE SUR SOPHIA : Enquête auprès des actifs de la technopole

sophia_bouchonDans le cadre d’un partenariat entre le Club des Dirigeants de Sophia Antipolis et SKEMA Business School, une équipe de consultants du Master Web-Marketing & International Project Management, a été mandatée à l’année pour travailler sur le Plan de Déplacement au sein de Sophia-Antipolis (volet « Mobilité intelligente et durable »).

L’objectif de ce plan est de proposer des solutions innovantes aux problèmes d’embouteillage, afin d’améliorer la circulation aux heures de pointe. Pour ce faire, les consultants réalisent une enquête auprès des Sophipolitains. Connaître le ressenti des principales personnes concernées par les problèmes de transports sur la technopole, ainsi que leur propension au changement sont des éléments essentiels pour construire le plan d’action. Il s’agit également de communiquer davantage sur l’ensemble des solutions de transports offertes aux Sophipolitains et de donner des informations sur l’état du trafic à tout moment de la journée.

Parce que cette problématique concerne tous les Sophipolitains, merci de participer à cette brève étude et à ce beau projet. Vous trouverez ci-dessous le lien du questionnaire en ligne qui vous permettra de participer à cette étude :

http://goo.gl/forms/XIJY4WtwrB